Résidences de création

Depuis 2011, des résidences de création ont été mises en place et c’est près d’une quarantaine de créations qui ont déjà vu le jour.

Chaque année, des structures partenaires accueillent entre 3 et 6 groupes pour des temps de création qui varient entre 5 et 10 jours.

Une partie de ces créations sont accueillies ensuite dans leur programmation.

Pour 2021, l’appel à candidature est désormais clôt.
Rendez-vous en novembre 2021 pour le nouvel appel à candidatures.
Consulter le règlement 2021 ici

Consulter le dossier de présentation
« 10 ans de résidences de création Occijazz » :


Les projets soutenus en 2021

BY THE SKET • Pôle de Résidence : Théâtre Molière Sète – Scène Nationale archipel de Thau (34) & EPCC L’Astrada – Marciac (32)

C’est « By the Sket » Par le silence que naît la musique d’Alima et Vincent. Une contrebasse, une voix, un jeu par, avec, et pour le silence, un hommage au silence ? Le choix d’une épure qui invite à la fascination, qui invite à la sublimation du chaos. 

Alima Hamel : voix
Vincent Ferrand : contrebasse

SUIVRE : BandcampFacebook


CANOA • Pôle de Résidence : Millau en Jazz (11) et Scène Nationale de Tarbes (65)

Canoa naît en 2015 comme un duo formé par le guitariste Mexicain Fermin Orlando et la chanteuse / flûtiste, Brésilienne, Luisa Pietrobon. Les deux se sont rencontrés en Inde et ont commencé à créer un répertoire de leur musique traditionnelle mélangée à la musique du nord de l’Inde qu’ils étudiaient en ce moment. 

Ensuite installé à Toulouse le duo se transforma peu à peu en quintet, intégrant en 2018 le contrebassiste péruvien Carlos Betancourt, la clarinettiste et saxophoniste Mirabelle Perry,  le batteur et tabliste Frédéric Cavallin.Le langage commun des rythmes sud-américains unit Mirabelle et Carlos au groupe. Le rapprochement avec le batteur Frédéric, dernier à intégrer le quintet, s’est fait par la pratique et la passion commune par la musique indienne.

Avec des origines très diverses les membres regroupent une grande richesse d’influences musicales. La fusion entre jazz musique indienne et sud-américaine se fait naturellement dans le groupe car elle est présente dans la pratique individuelle de chaque membre. La présence de la chanson en portugais, espagnol, français et langage inventé s’alterne avec des passages instrumentaux. Des instruments moins courants, tels que; le bansuri, les tablas, la clarinette basse, le glockenspiel et le berimbau, apportent des couleurs surprenantes.

L’esthétique du projet peut être classée dans des cases variées, le permettant de se produire dans différents milieux musicaux: jazz, musiques du monde, chanson du monde…

Luisa Pietrobon : chant et flûte bensuri
Carlos Betancourt : cajón afro-péruvien
Frédéric Cavallin : tabla indienne
Fermin Mohan : berimbau brésilien, guitare
Perry Mirabelle : clarinette et clarinette basse

SUIVRE : bandcampFacebookInstagram


LEGRAUX TOBROGOÏ • Pôle de Résidence : Jazzèbre (66) & Jazz à Junas (30)

La musique de jazz est le résultat d’une multitude de rencontres, de mélanges d’influences diverses et le sextet Legraux Tobrogoï n’échappe décidément pas à la règle.
De l’extrême Est au Sud le plus profond et ce depuis 20 ans déjà, le sextet se propose d’exciter les oreilles, de faire taper du pied et d’enflammer les corps, autour de rythmiques énergiques et d’arrangements sulfureux.
Saxophones ténor et baryton, flûte traversière, trompette, euphonium, basse et contrebasse, guitare et batterie, cela fait certes plus de six, mais certains sont polyglottes…

Les concerts de Legraux Tobrogoï , renouent aussi, avec l’esprit des “hots” clubs, où le “master of ceremonies” Colin Jore, donne toute son énergie et toute sa verve, pour que le public soit invité à partager et à participer à l’enthousiasme certain que dégage cette équipe d’improvisateurs pugnaces : chaud devant !

Nico Poirier : Guitare
Nathanael Renoux : Trompette
Florian Nastorg : Sax Baryton
Yvan Picault : Sax Ténor
Colin Jore : Contrebasse
Fabien Duscombs : Batterie

SUIVRE : SiteFacebook


SIMONE • Pôle de Résidence : Théâtre Molière Sète – Scène Nationale archipel de Thau (34) & EPCC L’Astrada – Marciac (32)

SIMONE: Nom féminin


définition​: collectif d’artistes réunis.es autour de l’envie de porter une parole féministe contemporaine. Lieu mental nécessaire pour être ensemble, échanger et créer.

matériau sonore​: des chansons, du spoken word, de l’écriture, de l’improvisation. De la pop à l’expérimental.

instrumentation:​ quartet qui se déploie du duo acoustique à l’ensemble électrique, avec le basson, claviers, guitare, alto, batterie, programmation, chant.

caractère:​ musiqueincandescenteetpuissante.provientd’unélanlibérateurqui emporte loin, un ailleurs.

Sophie Bernado : basson, chant, claviers, textes et compositions
Séverine Morfin : alto, chant, compositions
Tatiana Paris : guitare, chant, textes et compositions
Mathieu Penot : batterie, claviers
Hugo Heredia : son

SUIVRE : Site


Les projets soutenus en 2020

SYNESTET • Pôle de Résidence : Théâtre Molière Sète – Scène Nationale archipel de Thau (34)

Synestet est un appel aux sens, où la perception de la musique devient un mélange de couleurs, de formes, d’odeurs. 5 musicien.nes fous d’improvisation assoiffé.es d’expression musicale, réuni.es autour de compositions originales, à l’initiative de la clarinettiste Hélène Duret. Cette rencontre inédite offre une musique ouverte qui prône la simplicité, l’inventivité et laisse la part belle à l’improvisation. Entre jazz et musique contemporaine, on retrouve ici l’esprit de Jimmy Giuffre, Thelonious Monk, Ornette Colemann, Duke Ellington, Jakob Bro…

Hélène Duret : Clarinette – clarinette basse et compositions
Sylvain Debaisieux : Saxophone ténor
Benjamin Sauzereau : Guitare électrique et compositions
Fil Caporali : Contrebasse
Maxime Rouayroux : Batterie

SUIVRE : YouTube  – Facebook 


EDREDON SENSIBLE • Pôle de Résidence : Le Taquin Toulouse (31)

Deux Batteurs/Percussionnistes qui rythment des rythmes inspirés de rythmes brésiliens, marocains, et autres trucs afro-latins ?

Deux saxophonistes, ténor et baryton, exécutant des mélodies extrêmes et des cris de macaques des catacombes, en devenant tous rouges tellement ils sont chauds patate ?

Des morceaux de transe hyper longs où tu finis par 
trembler au sol avec les yeux révulsés ?

Oui. Et en plus on danse.

Jean Lacarrière : saxophone ténor
Tristan Charles-Alfred : saxophone baryton
Antoine Perdriolle : batterie, percussions
Mathias Bayle : batterie, percussions

SUIVRE :  YouTube – Facebook –  Instagram 

PROCHAINS CONCERTS  : Infos à venir prochainement.

BEDMAKERS • Pôle de Résidence : Jazzèbre Perpignan (66)

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers. Le saxophoniste/clarinettiste anglophile Robin Fincker (Whahay, Vincent Courtois’ Mediums, Surnatural Orchestra), le batteur Fabien Duscombs, le violoniste aux dérives électroacoustiques Mathieu Werchowski et le contrebassiste irlandais Dave Kane. Fort de cette instrumentation riche en couleurs, le quartet fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne, avec « Tribute to an Imaginary Folk Band ». Il fouille, gratte et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l’observer à travers le regard d’improvisateurs sans étiquettes. Un croisement imaginaire de différentes essences musicales qui propose un répertoire aux itinéraires multiples – à l’image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

En 2020, Bedmakers poursuit avec son nouveau répertoire son voyage dans les méandres de la musique folk. Ici cohabitent musiques populaires, blues et improvisation libre. A la fois collecteur et ré-inventeur, le quartet bouscule les relations entre musique traditionnelle et expérimentale et fait apparaître des bribes de ritournelles dans un flot de jazz improvisé. L’arrivée de Dave Kane, contrebassiste Irlandais et fin connaisseur de cet héritage culturel, donne un nouveau souffle à cette recherche.

Ce nouveau répertoire se concentre sur l’évocation dans l’improvisation d’un des ingrédients principaux des musiques populaires, la danse. S’éloignant des musiques à programmes du jazz contemporain, Bedmakers élargit son répertoire en un réservoir qui se veut inépuisable, mélange de collectage et de compositions originales. Le groupe cherche à évoquer le lâcher prise, la transe, la liesse collective d’un parquet de danse par le biais d’une expérience musicale d’une grande amplitude dynamique. Le ressac de gestes bruitistes, les boucles incessantes de l’archet, les mélodies entêtantes du saxophone et le son polymorphe de la nouvelle section rythmique du quartet convergent vers un but commun, vibratoire et partageur, de danse invisible et de choc moléculaire.

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Dave Kane : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

SUIVRE : YouTube Facebook  Instagram – Site

PROCHAINS CONCERTS 
13.10.2020 : Festival Jazzèbre – La Casa Musicale, Perpignan (66)


GASY JAZZ PROJECT • Pôle de Résidence : Millau Jazz (12)

Gasy Jazz Project : c’est la rencontre entre le Jazz et la musique malgache, deux mondes dans lesquels évolue aisément la contrebassiste franco-malgache Gabrielle Randrian Koehlhoeffer.
Très appréciée pour son accompagnement solide et rythmé, Gabrielle joue depuis plusieurs années avec de nombreux musiciens de la scène jazz en France, mais aussi avec de grands noms de la musique populaire malgache.
Riche de ces diverses influences et de ses nombreuses années d’expériences musicales, elle nous présente aujourd’hui son propre projet en trio, pour lequel elle s’entoure de deux musiciens aux horizons multiples, et proposant un répertoire de compositions originales. Un univers métissé à
découvrir !

Gabrielle Randrian Koehlhoeffer: contrebasse, composition
Daniel Moreau: piano
Fabrice Thompson: batterie, percussions
Lalatiana: chant

SUIVRE :  YouTube – Facebook  –  Site

PROCHAINS CONCERTS :
03.10.2020 : Festival Jazzèbre (66)
04.05.2021 : Millau Jazz (12)


MAËL & ARTHUR BACON • Pôle de Résidence : Jazz à Junas (30)

L’un est guitariste flamenco, l’autre est l’accordéoniste inclassable de Zakouska et The Summer Rebellion. Maël Goldwaser et Arthur Bacon se livrent ici à l’exercice du duo dans toute sa réactivité
et sa délicatesse. Leurs compositions convoquent tour à tour le chant profond du flamenco et la musette de Gus Viseur pour des explications houleuses sur le sens de la marche. Partie de Ping Pong sans fin, on y posera les seules questions qui vaillent d’être posées. Où est la ligne ? Qui nous regarde? Comment s’égarer sans se perdre ? et pourquoi un flamant rose ? Au travers d’improvisations d’une curieuse pudeur, le duo nous emmène au point de rupture où tradition et modernité s’embrasent.

Maël Goldwaser : guitare
Arthur Bacon : accordéon

SUIVRE : YouTubeFacebook – InstagramSite

PROCHAINS CONCERTS :
29.10.2020 : La Pause Musicale, Toulouse (31)
30.10.2020 : La Claranda, Serres (11)
31.10.2020 : Café Plum, Lautrec (81)


ÉTIENNE MANCHON TRIO • Pôle de Résidence : EPCC – L’Astrada Marciac (32)

Après plus de quarante concerts et la sortie en 2019 de leur premier album « Elastic Borders », Etienne Manchon, Clément Daldosso et Théo Moutou nous dévoilent leur nouvelle création : « Streets », qui nous mène dans les rues qui ont marqué les histoires personnelles des trois musiciens. Rues habitées, boulevards arpentés, adresses visitées, ces artères, de la plus insignifiante à la plus chargée de souvenirs, ont toutes à leur manière participé à influencer la vie de chacun.e d’entre nous. C’est donc dans l’idée de célébrer tous ces lieux que « Streets » a vu le jour sous la forme traditionnelle d’un trio piano/contrebasse/batterie, rehaussé d’un Fender Rhodes et ses effets, ainsi que de diverses percussions.

Etienne Manchon : piano, clavier, effets
Clément Daldosso : contrebasse
Théo Moutou : batterie, percussions

SUIVRE : YouTubeFacebook – InstagramSite

PROCHAINS CONCERTS :
Infos à venir très bientôt.


Les projets soutenus en 2019

ARNAUD ROUANET – RHIZOMES

Juilie Audouin (flûtes), Arnaud Rouanet (clarinettes), Tony Leite (guitares), Denis Badault (piano)

Le rhizome est « une structure évoluant en permanence, dans toutes les directions horizontales, et dénuée de niveaux. Elle vise
notamment à s’opposer à la hiérarchie en pyramide ».

Autour de l’univers  Egberto Gismonti, ces 4 musiciens atypiques explore le lien avec le jazz et les musiques improvisées, les musiques dites « du monde », l’approche créative sous de nouvelles formes. Un travail de compositions sera entrepris par chacun des musiciens, des arrangements originaux d’oeuvres d’Egberto Gismonti permettront de créer un spectacle sur l’univers du fameux compositeur Brésilien.


REMI SAVIGNAT – WALTER SEXTANT

Rémi Savignat (guitares, composition), Grégoire Oboldoudieff (basse), Simon Portefaix (batterie), William Laudinat (trompette), Guillaume Pique (trombone)

Sur la trame d’un power-trio hérité des années 70, le 5tet nous ouvre la porte de son laboratoire personnel en nous présentant une musique en équilibre entre jazz et rock progressif. L’écriture est singulière, simple et portée par l’énergie d’une section rythmique implacable. Marqués par le travail du son et des textures, les cuivres  n’hésitent pas à user d’effets analogiques et autres pédales de distorsion pour gommer leurs timbres respectifs et se rapprocher de sons organiques, oniriques, tout en sublimant la musique de l’instant. Les références littéraires et historiques nourrissent l’imaginaire du protagoniste, alchimiste fou, dont la formule aboutit parfois à un résultat explosif.

Visiter le site


JEAN-LUC LEHR – THE HOUSE OF JAZZ

Jean-Luc Lehr (basse, ordinateur), Malik Mezzadri (flûte, ordinateur), Julein Ascencio (clavier, ordinateur, ingénieur du son), Maxime Zampieri (batterie, ordinateur)

Les quatre protagonistes de ce projet font partie de cette génération de musiciens qui portent leur regard sur toutes les esthétiques musicales. L’ambition de ce projet est de produire une musique vivante en utilisant l’outil informatique dont chacun des musiciens sera équipé .Il n’est pas question de jouer et d’improviser sur
un matériel sonore existant mais bien de fusionner avec l’ordinateur.


LAURENT ROCHELLE – SAXICOLA RUBI

Laurent Rochelle (sax soprano, clarinette), Dirk Vogeler (sax soprano, clarinette)

Ce duo c’est la rencontre de deux souffleurs et improvisateurs, un dialogue en miroir entre sax soprano et clarinette basse, un palindrome musical parfait à deux faces. Saxicola Rubi veut réaliser la fusion de 2 instruments rarement joués par paire, le sax
soprano avec sa puissance et sa brillance, la clarinette basse avec son velouté et sa profondeur unique.

Visiter le site


ANTICYCLONE TRIO

Charlène Moura (Saxophone, voix, kayamb), Frédéric Cavallin (Batterie, tabla, glockenspiel, choeurs), Marek Kastelnik (Piano, choeurs)

Il y a les conversations anodines, celles que l’on a quand on ne sait pas trop quoi dire, les échanges polis et rassurants sur le sujet qui met tout le monde d’accord : « Quel temps fait il ? ».
Derrière cette simple question se cache pourtant un monde de possibilité, de probabilité, d’inquiétude et déjà de drames inédits.
C’est de cette matière a priori « amusical » qu’Anticyclone Trio puise son inspiration originelle. C’est à partir de cette inquiétude et de cet inexorabilité que la musique se compose.
Nourri de folklore traditionnel, bercé par l’invention et l’originalité des musiques improvisées et passionné par la musique du 20ème siècle, le trio se crée un univers singulier et sensible, un jazz à la fois lyrique, populaire et expérimental.
Un trio qui percute et caresse les climats, un saxophone sous pression, un piano envolé, un batteur de nuages.

Visiter le site


GREGORY DALTIN – MARCO BARDOSCIA

Une première rencontre des deux artistes a eu lieu en juillet 2017 dans le cadre du festival Toulouse d’été.
Les artistes envisagent cette création, déployée dans le champ libre des musiques improvisées et du jazz moderne, dans un dialogue s’appuyant sur l’étendue des possibilités sonores et rythmiques de leurs instruments respectifs.
Le répertoire envisagé sera composé de pièces co-signées mais aussi, des compositions en jeu de miroir, avec une ‘Suite pour accordéon et contrebasse’ écrite par Grégory Daltin spécialement à l’attention de Marco Bardoscia, et de même, sont attendues des compositions originales de Marco Bardoscia dédiées cette rencontre en duo.
Le jazz, l’improvisation seront les éléments unificateurs de ce duo dans lequel ontrouvera également certains clin d’oeil notamment au genre musette (style musical franco/italien par excellence).

Visiter le site


Les projets musicaux déjà soutenus

2018

CARLA GAUDRÉ – HØST

MATIA LÉVRERO – MEDITERRANEAN QUARTET

MAËLLE DESBROSSES – OUROBOROS

EMMANUEL CREMER – TRIO SONORA


2017

NOMADES – FUNAMBULE TRIO ET ALAOUA IDIR

MARC DEMEREAU – OSTAAR KLAKÉ

SAMUEL MASTORAKIS – ZYLIA

FERDINAND DOUMERC –  MOWGLI 


2016

PEEMAI

CONNIE & BLYDE

BLANC


2015

PALOMAR « de la terrasse »

BIG CITIES

DECAPOTABLE SUR LA CORNICHE QUARTET


2014

POSTCARDS  L’Oreille électrique

L’ETRANGER « Réminiscences » d’après l’oeuvre d’Albert Camus.

PIERRE COULON CERISIER QUARTET


2013

AINARA Compagnie 3db | Trio d’en bas


COLLECTIF KOA LOOKING FOR ABRAXAS


2012

SOLO POUR TROIS l’Oreille électrique

RUE TRIVALLE Par­ Dessus Les Toits

MIRODANSANT Vrak’Trio


2011

IMPERIAL PULSAR Impérial Quartet

JEAN-PIERRE JULLIAN SEXTET

JEFF MARTIN TRIO


2010

SONG, NO SONG H3B Quartet

QUATUOR D’ALEXANDRIE DAVID CAULET TRIO

PAYSAGES DE FANTAISIES DENIS FOURNIER TRIO