Rencontres pros

Le Territoire, de nouvelles proximités « Territorialité, quels nouveaux enjeux pour les acteurs et actrices du jazz et des musiques du monde ? « 

Mercredi 20 et jeudi 21 janvier 2021 à Albi, en partenariat avec Le SiLO, Occitanie en Scène, la Scène Nationale d’Albi et Occijazz ANNULÉES

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation des rencontres professionnelles Jazz et musiques du monde, prévues les 20 et 21 janvier 2021 à la Scène nationale d’Albi.
La situation sanitaire actuelle et les incertitudes à venir nous obligent, aujourd’hui, à prendre cette délicate décision.

Nous restons convaincu·e·s que vous continuerez à trouver de l’intérêt pour cette initiative et nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour vous informer de la prochaine édition de ces rencontres.

Sachez tout de même que Albi Jazz Festival se tiendra du 15 au 19 janvier 2021 : toute l’équipe de la Scène nationale d’Albi met tout en œuvre pour vous accueillir dans les meilleures conditions.

 

Occijazz s’implique dans une démarche d’échanges et encourage les collaborations entre les différent.es acteurs et actrice d’un même territoire. C’est dans cette dynamique que s’inscrivent les rencontres professionnelles Jazz et Musiques du Monde.

Pour cette 3ème édition, les rencontres, ouvertes aux professionnel.les de la musique et de la culture, se proposent d’interroger la notion de territoire.

En savoir plus ?

ATELIERS

Programmation à venir

CONCERTS

Bedmakers – présenté par Occijazz

Bedmakers réunit quatre musiciens aux univers musicaux polymorphes et singuliers. Le saxophoniste/clarinettiste anglophile Robin Fincker (Whahay, Vincent Courtois’ Mediums, Surnatural Orchestra), le batteur Fabien Duscombs, le violoniste aux dérives électroacoustiques Mathieu Werchowski et le contrebassiste irlandais Dave Kane. Fort de cette instrumentation riche en couleurs, le quartet fait irruption dans les méandres de la folk anglo-saxonne, avec « Tribute to an Imaginary Folk Band ». Il fouille, gratte et creuse cette matière sonore fertile mûrie par les multiples décennies de tradition orale, pour en extraire son essence mélodique et l’observer à travers le regard d’improvisateurs sans étiquettes. Un croisement imaginaire de différentes essences musicales qui propose un répertoire aux itinéraires multiples – à l’image de ces musiques qui, bien que profondément liées à leur racines, ne connaissent pas de frontières pour autant.

En 2020, Bedmakers poursuit avec son nouveau répertoire son voyage dans les méandres de la musique folk. Ici cohabitent musiques populaires, blues et improvisation libre. A la fois collecteur et ré-inventeur, le quartet bouscule les relations entre musique traditionnelle et expérimentale et fait apparaître des bribes de ritournelles dans un flot de jazz improvisé. L’arrivée de Dave Kane, contrebassiste Irlandais et fin connaisseur de cet héritage culturel, donne un nouveau souffle à cette recherche.

Ce nouveau répertoire se concentre sur l’évocation dans l’improvisation d’un des ingrédients principaux des musiques populaires, la danse. S’éloignant des musiques à programmes du jazz contemporain, Bedmakers élargit son répertoire en un réservoir qui se veut inépuisable, mélange de collectage et de compositions originales. Le groupe cherche à évoquer le lâcher prise, la transe, la liesse collective d’un parquet de danse par le biais d’une expérience musicale d’une grande amplitude dynamique. Le ressac de gestes bruitistes, les boucles incessantes de l’archet, les mélodies entêtantes du saxophone et le son polymorphe de la nouvelle section rythmique du quartet convergent vers un but commun, vibratoire et partageur, de danse invisible et de choc moléculaire.

Robin Fincker : saxophone tenor, clarinette
Mathieu Werchowski : violon
Dave Kane : contrebasse
Fabien Duscombs : batterie

YouTube Facebook  Instagram – Site

PROCHAINS CONCERTS 
13.10.2020 : Festival Jazzèbre – La Casa Musicale, Perpignan (66)


Walter Sextant – présenté par Occijazz

Sur la trame d’un power-trio hérité des années 70, le 5tet nous ouvre la porte de son laboratoire personnel en nous présentant une musique en équilibre entre jazz et rock progressif. L’écriture est singulière, simple et portée par l’énergie d’une section rythmique implacable. Marqués par le travail du son et des textures, les cuivres  n’hésitent pas à user d’effets analogiques et autres pédales de distorsion pour gommer leurs timbres respectifs et se rapprocher de sons organiques, oniriques, tout en sublimant la musique de l’instant. Les références littéraires et historiques nourrissent l’imaginaire du protagoniste, alchimiste fou, dont la formule aboutit parfois à un résultat explosif.

Rémi Savignat : guitares, composition
William Laudinat : trompette
Guillaume Pique : trombone
Grégoire Oboldoudieff : basse
Simon Portefaix : batterie

site


Synestet – présenté par Occijazz

Synestet est un appel aux sens, où la perception de la musique devient un mélange de couleurs, de formes, d’odeurs. 5 musicien.nes fous d’improvisation assoiffé.es d’expression musicale, réuni.es autour de compositions originales, à l’initiative de la clarinettiste Hélène Duret. Cette rencontre inédite offre une musique ouverte qui prône la simplicité, l’inventivité et laisse la part belle à l’improvisation. Entre jazz et musique contemporaine, on retrouve ici l’esprit de Jimmy Giuffre, Thelonious Monk, Ornette Colemann, Duke Ellington, Jakob Bro…

Hélène Duret : Clarinette – clarinette basse et compositions
Sylvain Debaisieux : Saxophone ténor
Benjamin Sauzereau : Guitare électrique et compositions
Fil Caporali : Contrebasse
Maxime Rouayroux : Batterie

YouTube  – Facebook 


Chekidjy – présenté par Le Silo

Chekidjy est une création qui flirte avec le répertoire traditionnel turc, la chanson et l’électro, se revendiquant comme musique « rurbaine » et « hybride » à la périphérie de la tradition et de la modernité et aux frontières de l’Occident et du Moyen-Orient. C’est une retentissante envie de bonheur, de danse et de poésie, un savoureux « mood musical » comme sait en fabriquer notre époque, laissez-vous embarquer.

Marion Diaques : Violons alto, voix
Maksoud Grèze : Luth-saz, voix
Frédéric Lefèvre : Machines

Facebook


Nascentia – présenté par Le Silo

Cristalliser les mots, pour se rapprocher de la réalité du monde, dire toute la complexité de la vie en sublimant le langage, pour n’en utiliser que l’essence, c’est le rôle de la poésie. Et quand nous mettons en musique le poème, chaque note jouée et chaque mot prononcé contribuent à expérimenter la vibration.

Nascentia est l’occasion de vivre cette expérience en créant un pont entre les cultures et les époques qui ont vu dans la musique la forme la plus proche de la vibration première et dans la poésie, la sublime expression de la vie, des mots et du verbe.

Ce sont des encres enchantées qui ont noirci des feuilles millénaires, des vers et des paroles de sages, Ibn Arabi, Rumi, Ibn Fared, Kabir ; ici la poésie soufie se chante en Occident et rejoint la sérénité de la harpe pour nous relier à nos sources et à nos ancêtres.

C’est dans ce sens que la fusion opère. La musique est, pour nous, le plus beau choc des cultures, la plus belle des langues, car elle permet de transcender les conditions humaines et d’exhiber la beauté et l’unité de tous les êtres, car elle survole les différences et n’a qu’un seul objectif, enchanter.

Walid Ben Selim : Voix
Marie-Marguerite Cano : Voix, harpe
Maëlle Rouifed : Violoncelle
Alain Diaz : Guitare

Facebook


Pantais Clus – présenté par Le Silo

Une création singulière qui propose la rencontre entre deux univers. Celui de Rodin Kaufmann, intime, où se mélangent plusieurs styles et influences, sans qu’aucun ne prenne jamais le pas sur l’autre, à la recherche de l’équilibre idéal entre toutes ses musiques, du slam au chant polyphonique, en passant par le trap ou la pop folk alternative. Et celui de Valentin Laborde, dans lequel la harpe et la vielle à roue électriques nous plongent dans une odyssée pyrénéenne profonde et inclassable, faisant appel aux mythes et personnages païens.

Sur scène, ils sont rejoints et soutenus par trois autres musiciens pour former un instrumentarium singulier, tant au niveau visuel que sonore, qui porte une pop poétique douce et troublante, un trobar clus onirique et envoûtant.

Rodin Kaufmann Voix, clavier, thérémine
Valentin Laborde Voix, vielle à roue
Mona Hilaly Harpe, mandoline d’octave
Denis Sampieri Voix, machines
Alexandre Piques Voix, batterie

Facebook


PARTENAIRES 2021

                


« L’acte de transmettre, enjeux et stratégie de partage »- Les 5 et 6 février 2018  au chai du Terral à Saint-Jean de Védas (34)
organisées pour la 2ème édition en partenariat avec Le SiLO, le Chai du Terral, Réseau en scène Languedoc-Roussillon  et Occijazz.

Cette année, ces rencontres ouvertes aux professionnels de la musique et de la culture, se proposent d’interroger la question de la transmission.
Quels enjeux sont posés au travers de l’acte de transmettre, quelles stratégies sont mises en place pour inscrire cet acte dans le processus de création et d’organisation de la production et de la diffusion ?

Comment partager cet acte, comment créer ensemble ?

Au long de ces deux journées, nous interrogerons les modes de fonctionnement de la chaine production – création – diffusion en nous inspirant des nouveaux modèles d’organisation basés sur les pratiques vertueuses de partage et de co-construction.

Ces temps de travail, sous forme d’ateliers, seront ponctués de salons d’artistes et de showcases proposés par Occijazz et Le SiLO :

Pour Occijazz

  • Nomades / Funambule et Alaoua Idir  (showcase)
  • Ivre de la jungle / Mowgli  (showcase)
  • Zylia  (showcase)
  • Ostaar Klaké (showcase)
  • Anticyclone (salon d’artiste)
  • Initiative H / David Haudrechy (salon d’artiste)
  • Rencontre avec Tcha Limberger / Matia Lévrero (salon d’artiste)

Pour le Silo :

  • Todo Mundo / Antoinette Trio
  • Uèi
  • Imed Alibi
  • La Compagnie du Griffe
  • Trio Zephyr et Germain Lebeau
  • Orient Express